dame de lotus

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2009

31 juillet, 2009

Voir l’Italie et mourir : Venezia

Classé dans : La dolce Vita — damedelotus @ 9:00

Voir l'Italie et mourir : Venezia dans La dolce Vita l_553fd3de8d0e4397bcfb4d7c7c9eb980

Premier voyage en Italie, qui rime avec gelati, pasta, pizza, mozzarella, Jambon di Parma… et ce à Venise pour commencer. Heureusement j’ai un bon guide qui me fait découvrir les spécialités locales et le Venise loin des touristes, mais toujours proche des gondoles, inévitablement. Venise est comme un lieu hors du temps, ici ce n’est pas métro boulot dodo mais bateau boulot dodo. Prendre il vaporetto pour rejoindre les différentes iles du Veneto (la région de Venise) est très apaisant, regarder les rayons de soleil sur la lagune, tous les bateaux qui se croisent, quelques voiliers, yachts, voir quelques gondoles qui échouent loin de San Marco et Rialto…

Le repas traditionnel, familial, italien ne se déroule pas de la même façon qu’en France. Fi du repas à 3 voire 4 services si on inclut le plateau fromages. En Italie il y a deux plats : le principal en premier est généralement composé de pasta ou de riz ; le second plat est plus léger et varié beaucoup plus chaque jour entre jambon – proscuitto – beignets de courgettes, légumes séchées, fromages. Et quand il fait un peu trop chaud on finit par une boule de glace.

Plein de découvertes made in Italy à suivre…

27 juillet, 2009

Au vieux molière

Classé dans : Paris Je T'aime — damedelotus @ 9:00

Au vieux molière dans Paris Je T'aime 5120_97326243810_636538810_2118185_7632473_n

Le vieux molière est un restaurant qui se situe dans le charmant petit Passage Molière et à côté du théâtre Molière. Ce restaurant profite du calme de ce passage, situé à deux pas de Beaubourg.

Ci-dessus un carré d’agneau accompagné d’un gratin dauphinois (16€). On m’a fait goûter les deux vins proposés au verre pour que je puisse mieux choisir. A la table d’à côté, des gens avaient réservé une table pour goûter spécialement le champagne bio qu’il propose. Pas de tohu-bohu, des plats simples et bons, des serveurs enthousiastes, des « petits » prix, tout est réuni ici pour passer un doux repas en toute simplicité.

24 juillet, 2009

Restaurant de Wenzhou

Classé dans : Il etait une fois en Chine,Paris Je T'aime — damedelotus @ 9:00

Restaurant de Wenzhou dans Il etait une fois en Chine l_94c1c02231d24a32bedba45bc30878a4

Pour moi, le vrai quartier chinois ce n’est pas le XIIIème arrondissement! Dans le XXe à Belleville se concentre plus de chinois mais surtout ceux de Wenzhou – ville proche de Shanghai – qui sont de la première vague d’immigration en France. Bien sûr il y a plusieurs restaurants chinois, notamment ceux aux devantures exposant canards et poulpes laqués.

Quand on est en Chine, on va très souvent manger au restaurant. Des petits boui-bouis correct et surtout pas cher, ou bien le petit marchand de baozi (brioche fourrée au porc cuite à la vapeur) et de momo (brioche nature), de crêpes, de beignets, etc au coin de la rue.

Belleville détient quelques restaurants chinois me rappellant tout ça. En particulier le n°28 de la rue de Belleville(je ne sais pas son nom… je n’y fais pas attention, je connais juste le chemin!) : Baozi frits ou à la vapeur ; raviolis ; crêpes…  à emporter ou sur place.

Sur place, les soupes sont dans les 5 € et ce n’est pas le petit bol riquiqui, non, c’est un saladier! de quoi remplir l’estomac d’un affamé. Ma préférée : pai gu fen gan (soupe aux nouilles de riz aux travers de porc). Le bouillon a un goût délicieux, il vaut mieux le boire d’abord si on ne veut pas s’en mettre plein la figure en lâchant ses nouilles des baguettes comme moi !!!

Autre plat à tester sur la carte : les têtes de lion – shizi tou. Contrairement à ce que prétendre le nom, c’est un plat à base de boullettes de boeuf. Le doux parfum qui s’en dégage suffit à dire que c’est bon.

 Sur la photo : da bing – crêpe fourrée à la viande et aux légumes salés ; chenbao – brioche farcie au porc cuit à la vapeur ; qianbao – brioche farcie au porc frite ; paigufengan – soupe aux travers de porc.

28 rue de Belleville, Paris 20è
M°Belleville

20 juillet, 2009

Tarte aux myrtilles

Classé dans : cuisine et dependances — damedelotus @ 9:00

Tarte aux myrtilles  dans cuisine et dependances mm dans cuisine et dependances

C’est l’été, on part en montagne et on récolte les fruits sauvages : myrtilles, mûres, framboises, même des fraises si on est chanceux!
Après quelques petites poignées manger par ci par là tout en faisant la cueillette, il faut bien écouler tout ça. Après plusieurs minutes d’hésitation entre crème d’amande ou crème pâtissière, entre pâte feuilletée et pâte sablée, il n’y a plus qu’à se lancer.

## Préparer une PÂTE SABLÉE : 250 g de farine ; 80g de sucre en poudre ; 1 pincée de sel ; 100 g de beurre ; 1 oeuf entier ; 2 jaunes d’oeufs.
* Une fois la pâte mis en boule, préchauffer le four à 180°C (th.6)

##Préparer la CRÈME PÂTISSIÈRE (enrichie!):
½ l de lait ; 3 jaunes d’oeufs
75 g de sucre
½ gousse de vanille
20 g de Maïzena
2 c à s de crème liquide
* Verser le lait et la gousse de vanille fendue dans une casserole. Porter à ébullition puis retirer du feu.
* Dans un saladier, mélanger les jaunes d’oeufs avec le sucre. Une fois le mélange blanchi, verser la maïzena sans arrêter de mélanger, puis le lait chaud en filet.
* Ajouter la crème.
* Reversez le tout dans la casserole et faites épaissir la crème sur feu doux (jusqu’au premier bouillon).

## les myrtilles :
750 g de myrtilles
2 cuillères à soupe de sucre en poudre
* Laver et égoutter les myrtilles.
* Mélanger les myrtilles et le sucre.

## Le fond de tarte :
* Beurrer un moule à tarte.
* Étaler la pâte (bien fariné le plan de travail et le rouleau à pâtisserie, ça coule facilement!), puis foncer le moule à tarte.
* Verser la crème dessus.
* Enfourner 25 minutes.
* Sortir la tarte du four pour y disposer les myrtilles sur la crème et remettre à cuire 5 minutes.

 NB : si vous êtes comme moi en rade de myrtilles, il suffit de compléter avec des mûres et des framboises. Et laissez la tarte reposer un peu avant de servir pour que le jus des myrtilles pénètre un peu dans la crème et la parfume.

17 juillet, 2009

Brunch

Classé dans : cuisine et dependances — damedelotus @ 21:00

Brunch dans cuisine et dependances 6091_104136268810_636538810_2229525_1269128_n

brunch maison du ✩ 14 juillet ✩

pots : Jus d’orange pressée, jus de cranberry, yaourt, confiture de myrtilles, myrtilles.

assiettes : Salade mesclun-tomates coeur de boeuf-concombre-fromage de chèvre au lait cru et sa vinaigrette au vinaigre basalmique et moutarde à l’ancienne, oeufs brouillés, saumon fumé, blinis, st moret, morbier, jambon cru, saucisson sec.

corbeille : pains au chocolat, pains au lait, chouquettes.

12

" Autour des Fleurs et... |
safran ou cannelle |
Mes recettes d'alsace |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La cuisine de Gervaise
| Dans la cuisine de Voodoo (...
| La cabane aux papilles